Témoignage de Chloé Bernard

Témoignage de Chloé Bernard

L’Équipe de la Fondation du CHU de Québec travaille sans relâche afin de faire la différence pour la santé de milliers de gens d’ici. Pour cela, nous sensibilisons nos partenaires et le grand public afin de récolter un maximum de fonds dans le but de financer la recherche, l’innovation, le bien être des patients etc.

Aussi, lorsque nous avons le privilège de rencontrer des personnes qui personnifient parfaitement le but de notre travail quotidien cela nous donne toute l’énergie nécessaire pour mener à bien notre mission, à l’instar de Chloé Bernard qui a eu l’immense gentillesse de témoigner de son parcours lors du dévoilement du montant amassé dans le cadre de notre défi sportif Le Kilimandjaro à Québec.

Il nous semblait naturel de vous partager à notre tour le témoignage de Chloé. Bonne lecture !

« Bonsoir tout le monde,

Il me fait plaisir d’être parmi vous pour cet événement qui me tient immensément à cœur. Comme mentionné, mon nom est Chloé Bernard et j’ai 31 ans. En août 2021 j’ai subi un grave AVC dites hémorragique dû à une malformation artérioveineuse.

Du à cet AVC, j’ai dû réapprendre à tout faire passant de marcher, me nourrir, lire, parler et j’en passe. Je peux vous en signer un papier que ça remet les pendules à l’heure.

Avant mon accident, je travaillais dans le domaine de la vente, en sachant pas si j’aimais réellement ça, je me posais pas nécessairement de questions j’allais pas vraiment au bout de mes projets ce qui faisait en sorte que ma confiance était basse et je n’avais pas beaucoup d’estime de moi. Je ne prenais pas vraiment soin de moi que ce soit physiquement ou mentalement. En fait, j’étais triste et vide sans m’en rendre compte. Bref, j’en arrachais!

Après mon accident, j’ai commencé me redécouvrir. Je vais au bout de mes projet et j’ai commencé tranquillement à me faire confiance, vous en avez la preuve se soir! Bien entendu, je vis chaque minute quelle soit bonne ou mauvaise, car elle est importante pour mon développement personnel. Le plus important, j’apprends à m’aimer réellement. Je suis une autre personne, c’est sûr, mais y’a une chose qui n’a pas changé… j’aime toujours pas les jokes de papa à mon beau père!!

Durant cette épreuve que je pensais insurmontable, j’ai découvert la résilience, mot et qualité dont je ne savais l’existence. On me répétait sans cesse : Chloé, ça va être long, ça va prendre du temps… du quoi ? Le temps.. le temps ça guérit ben des affaires, mais essayer de dire ça à une jeune qui veut juste aller marcher ou prendre sa douche seule. Mais c’était vrai! Ma maman m’a gérer et guider  à travers cet épreuve. Toute qu’une femme forte!

Cette AVC m’a montré à quel point j’étais prête à vivre coûte de coûtes.

Maintenant, je vois la vie d’une autre façon. La vie n’est pas acquise. Il ne faut jamais attendre après une catastrophe pour changer sa façon de voir les choses et d’agir, c’est ce que j’ai appris dans la dernière année. A la dure, mais ça rentrait pour de bon. La vie vaut la peine d’être vécu à son plein potentiel comme le dirait mon père.

Sans les recherches en neurochirurgie, je ne serais probablement pas là pour vous raconter mon vécu.

Merci à l’HEJ pour les bons soins impeccables à la fine pointe de la technologie, à tous les professionnels impliqués dans mon cas, et pour le soutient à mes proches.

Merci à Dr. Lavoie qui m’a sauvé la vie!

Merci à mes proches, maman, papa, Jean, Yannick, mes 4 frères, Dominique sans oublier ma merveilleuse conjointe, d’avoir été là à mes côtés durant cette dure épreuve.

Un merci très spécial pour moi, Julie et Eric, ceux qui m’ont sauvé en attendant les secours.

Et pour finir, merci à vous, chers donateurs. C’est grâce à vos généreux dons que la neurochirurgie va continuer à progresser et sauvé des vies, comme la mienne! »

Chloé Bernard

 

Légende photo 

Chloé Bernard lors de son témoignage.

Crédit photo : Louise Leblanc

LAISSER UN COMMENTAIRE

Nom :

Site web :